Carte scolaire

carte-scolaire-2017, Grenoble

Depuis 2016, des groupes de travail se sont réunis pour élaborer une nouvelle carte scolaire. Le 20 novembre, le Département a présenté le projet en avant-première à la communauté scolaire.

Sectorisation et réalité démographique

Le Département devait agir, les évolutions démographiques ayant rendu la carte scolaire caduque .
Il a formé 2 groupes de travail sur les thèmes de la sectorisation et de la mixité sociale et a associé les principaux partenaires : Education Nationale, organisations syndicales, représentants de parents d’élèves, professeurs, élus départementaux, Ville de Grenoble.

Découvrez le projet de la nouvelle carte (cliquez sur l'image) ➡︎

 

carte_scolaire-une-dossier-de-presentation.jpg

carte-scolaire-grenoble-2017-calendrier.jpg

 

Mieux équilibrer les effectifs

La révision de la carte scolaire consiste en une répartition intelligente des élèves sur le territoire.
La logique est de mieux répartir les effectifs en effectuant des transferts Ouest-Est, en fonction des capacités d’accueil existantes.

La carte respecte un engagement ferme : aucun élève ne fera plus de 20 mn de transport pour se rendre à son collège, et cela sans aucun changement de ligne de transport en commun.
Sur l’ensemble de la carte, c’est à terme 1 collégien sur 10 qui sera concerné par ces modifications.

Le redécoupage de secteur est basé sur des hypothèses hautes d’évolution des effectifs afin que la carte propose une vision sur le long terme.

En accord avec l’Education nationale, le Département n’a pas souhaité casser la dynamique autour de la cité scolaire internationale, ni accentuer le déséquilibre d’attractivité en faveur du Nord en décidant d’y créer un nouvel établissement.

 

Jean-Pierre Barbier, Président du Département, a expliqué : « Cette carte scolaire était complètement dépassée, il fallait la dépoussiérer, ce que personne n’osait faire jusque-là. Il était devenu indispensable de mieux équilibrer les effectifs dans les collèges qui ne sont pas la réalité du début des années 2000. Dès 2015, j’ai dit que nous allions examiner, ensemble et dans le dialogue, le problème et apporter des solutions. Parole tenue, voici le nouveau projet qui sera mis en oeuvre à la prochaine rentrée. »

 

Un secteur multi-collèges pour encourager la mixité

Dans le but d’améliorer la mixité scolaire et sociale, le Département va étudier la possibilité de créer un secteur de recrutement multi-collèges en lien avec l’Education nationale.
Cette solution innovante consisterait à ce que des élèves sur un même territoire puissent rejoindre plusieurs établissements.
L’orientation se ferait alors en fonction des places disponibles et permettrait de casser la logique de quartier. Cette solution va dans le sens de la circulaire de rentrée du Ministère de l’Education Nationale qui encourage ce type de projets.