Contournement d’Aoste

aoste-contournement

Jean-Pierre Barbier, président du Département, et Bernard Perazio, vice-Président chargé des routes, se sont rendus à Aoste pour constater, en présence du maire Roger Marcel, l’avancement des travaux de la déviation du centre-bourg.


La première partie du chantier a débuté et à ce jour, sont achevés :

- Les fouilles archéologiques prescrites sur la section Sud (cf. carte infra).
- Les travaux de démolition de l’usine AMD démarrés début mai.
  Les fondations de l’usine seront toutefois démolies à l’issue du diagnostic archéologique en cours de réalisation sur cette portion.

  • La consultation des entreprises qui réaliseront les travaux du giratoire Sud, la section Sud et le terrassement de la section Nord, au-delà de l’espace boisé sera lancée fin 2017- début 2018.
  • Les travaux principaux seront effectués entre 2017 et 2019.
  • La mise en service de la déviation qui devrait intervenir fin 2019.

 

Un projet ambitieux

et une priorité pour la majorité départementale

Le contournement d’Aoste prend en compte les fortes attentes de la population et des entreprises du secteur.
Le Département a fait de ce projet routier, 9 ans après le lancement des premières études, une priorité du mandat de l’actuelle majorité départementale (2015-2021).

La déviation permettra de réduire de 50 % le trafic de véhicules qui empruntent les RD592 et RD1516 traversant le centre-bourg.

Elle répond à des objectifs de réduction des nuisances pour les riverains, de fiabilisation du temps de parcours pour les usagers et d’accroissement de l’attractivité pour les entreprises.

Sa réalisation est la condition sine qua non de l’aménagement de la ZAC du Parc Industriel d’Aoste (PIDA) avec, à la clé, la création de 300 emplois sur le territoire et de la pérennisation de plusieurs centaines d’autres notamment à l’usine Jambon d’Aoste et le parc Walibi.

 

Le calendrier a été optimisé avec l’ensemble des parties prenantes :

  • L’Etat, qui a été facilitateur dans le cadre de la délivrance des autorisations administratives, nombreuses et complexes sur une opération de cette envergure,
  • Les autres collectivités territoriales concernées par la déviation comme la commune d’Aoste et de la Communauté de communes des Vals du Dauphiné.

Jean-Pierre Barbier, président du Département, explique que « le Département a fait et fera tout ce qui est en son pouvoir pour permettre aux habitants, aux usagers et aux entreprises de bénéficier de cette déviation d’ici à la fin de 2019. L’aboutissement de ce projet est une priorité ».

Bernard Perazio, vice-président du Département, en charge de la voirie,  précise que « conformément au calendrier prévisionnel, des consultations seront lancées en 2017 et 2018 pour désigner les entreprises qui seront chargées de réaliser les 1 800 mètres de route et les deux giratoires nécessaires à la déviation de la commune et à la réalisation de la ZAC PIDA. »