Des collégiens isérois découvrent le street art

Fresque - Graff et ouvrages d'art

Une classe du collège d'Allevard a découvert le street art, dans le cadre du projet "Graff et ouvrages d'art" du plan jeunesse du Département de l’Isère. Les fresques ont été inaugurées le 26 juin 2018.

Les élèves du collège Flavius Vaussenat à Allevard ont conçu deux fresques sur le thème de l'environnement, reproduites à la bombe par un artiste graffeur, de l’association NexTape.
Réalisés sur 2 murs localisés sur la RD109 et la RD525A dans la commune d’Allevard, les ouvrages d’art ont été inaugurés le mardi 26 juin 2018 par Martine Kohly, vice-présidente du Département chargée du sport, de la jeunesse et de la vie associative, et Christophe Engrand, conseiller départemental du canton Le Haut Grésivaudan.

 

fresque-1-inauguration-isere-600.jpg

 

fresque-1-isere-600.jpg


Objectifs du projet ?

 

  • A partir d’une action innovante, favoriser un travail sur la citoyenneté
  • Communiquer et travailler avec les élèves sur les compétences et valeurs du département
  • Favoriser les rencontres par une collaboration avec le tissu associatif local et les différents acteurs intervenants dans le projet
  • Rendre accessible et visible une création artistique réalisée par des collégiens.

 

Comment ça s’est déroulé ?


Accompagnés par leur professeur d'arts plastiques Mme Klaletzky et par l’association NexTape, en lien avec l’artiste graffeur qui a reproduit les créations des jeunes sur les murs, les élèves ont pu découvrir le graff.

Le projet s’est déroulé sur plusieurs créneaux de 2h, répartis en 4h d’expression artistique et 2h d’initiation graffiti au collège.

 

fresque-graff-en-cours-isere-600.jpg

 

"Nous envisageons de solliciter d'autres collèges en Isère pour qu'ils puissent, eux aussi, créer d'autres fresques sur d'autres ouvrages d'art départementaux. Pour nous, c'était extrêmement important que ce soit visible. C'était valoriser ce travail... sur une route de montagne et de station de ski... ces 2 fresques pourront être vues à de nombreuses reprises... Et les jeunes vont être fiers de ça, j'en suis sûre. En tous cas nous le sommes !", explique Martine Kohly.