Lancement de la Marque Is(H)ere

IsHere

Ce mercredi 27 juin les acteurs du pôle agroalimentaire isérois étaient réunis autour de Jean-Pierre Barbier, président du Département de l’Isère, pour lancer la marque Is(h)ere.

 

Déclinaison de la marque d’attractivité territoriale Alpishere, sur le volet agricole et agroalimentaire, Is(h)ere repose sur trois promesses de proximité, qualité et juste rémunération. C’est une réponse durable des professionnels aux crises agricoles successives, avec le soutien des acteurs institutionnels.

Pour Jean-Pierre Barbier, « c’est une grande fierté, car c’est la première marque en France à garantir à la fois la provenance géographique et la juste rémunération des producteurs. »

 

Après la présentation de la marque et de ses intentions, les producteurs du département ont pu faire découvrir leurs produits agréés aux invités réunissant les personnalités de l’agriculture, métiers de bouche, des PME agroalimentaires et distribution en Isère.

 

Fruits, charcuteries, yaourts, pains, poissons, légumes, fromages, miel, bières… plus de 120 produits, fournis par 20 producteurs, sont aujourd’hui agréés.
Ils sont déjà mis à la vente sur plusieurs lieux en Isère : supermarchés (Super U de Saint-Etienne de St-Geoirs, Carrefour de St Egrève...), chez des artisans bouchers, charcutiers, traiteur, boulanger, brasseur ou encore directement à la ferme et sur les marchés.

 

 

logo_ishere.jpg

Vous trouverez ce logo directement sur les produits ou dans les magasins qui les commercialisent.

Découvrez une sélection de produits agréés sur le site www.ishere.fr.

La liste complète des produits labellisés au 27 juin 2018.

 

 

Redonner des couleurs à l’agriculture iséroise

Is(h)ere répond à la demande des consommateurs qui veulent plus de produits locaux et de qualité dans leur assiette. La marque apporte également des solutions de long terme aux agriculteurs isérois en recherche d’une meilleure rémunération.

La marque repose ainsi sur une triple promesse :

  • PROXIMITE : les produits sont issus d’une ferme iséroise ou élaborés à partir de produits agricoles du territoire.
  • REMUNERATION : un engagement du distributeur ou du transformateur à proposer aux agriculteurs une juste rémunération fondée sur la prise en compte des coûts de production.
  • QUALITE : la valorisation des pratiques agricoles mises en oeuvre pour le bien-être animal et la protection de l’environnement.

 

Une Charte des bonnes pratiques

L’utilisation de la marque et son attribution sont encadrées par une Charte des bonnes pratiques qui sera signée avec l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité), instance qui accompagne et valide la reconnaissance des signes officiels de qualité.
Pour être agréé, un produit est soumis au comité d’agrément constitué d'agriculteurs, artisans, commerçants, restaurateurs et d'associations de consommateurs, représentant la filière agricole et agro-alimentaire de l’Isère.
Un audit contrôlera la provenance et la juste rémunération pour chaque bénéficiaire de la marque afin de s’assurer du respect du règlement d’usage accepté par les producteurs et distributeurs.

 

marque-ishere.jpg

 

Is(h)ere a été lancée officiellement ce mercredi 27 juin en présence du Préfet de l’Isère, Lionel Beffre, du directeur de l’INAO sud-est, Emmanuel Estour, du Président du Département, Jean-Pierre Barbier, du Président de Grenoble Alpes Métropole, Christophe Ferrari, du Président de la Chambre d’agriculture, Jean-Claude Darlet, du Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Philippe Tiersen, et du Président du comité d’agrément de la marque, Pascal Denolly.
Etaient également représentés la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble (Patrick Mérigot, président de la commission commerce et secrétaire du bureau), la Chambre de commerce et d’industrie du Nord-Isère (Marc Lett, élu, et Christian Bolla, directeur ingénierie et développement) ainsi que Le Grésivaudan (Claudine Chassagne, vice-présidente) et la Communauté de communes du Pays voironnais (Christine Guttin, vice-présidente chargée du tourisme et de l’agriculture).