Le tourisme en Isère

poids-economique-du-tourisme-montagne-2018

L’économie touristique est l’une des 1ere sources de revenu sur le plan national (7 % du Produit Interieur Brut).
A l’échelle du département, le tourisme représente 5,5 % de l’économie, et génère 22 000 emplois et 2 milliards d’euros de CA.

Ces résultats dévoilés pour la première fois, grâce à une étude pilotée par Isère tourisme, montrent combien le tourisme est un moteur de l’économie.

 

Poids économique du tourisme, l’étude

Isère tourisme et Horwath  HTL ont réalisé en 2017 une étude mesurant le poids économique du tourisme par secteur d’activité et territoire touristique.

 

Les résultats

Chaque année l’Isère accueille 5 millions de touristes :

  • Plus de 20 millions de nuitées touristiques sont enregistrées dans le département, réparties entre 80 % de clientèle française et 20 % de clientèle étrangère.
  • La consommation des touristes représente un peu plus d’1 milliard d’euros, avec une dépense moyenne par jour et par personne de :
    - 34 € en milieu rural.
    - 73 € en station de ski l’hiver.
  • Les entreprises touristiques iséroises réalisent plus de 2 milliards d’euros de CA chaque année, dont 75 % sont produits par la restauration et le secteur de l’hébergement.
  • 22 000 emplois sont générés par le tourisme, soit 5,6 % de l'emploi total isérois.


La montagne : un rôle moteur
La montagne concentre 60  % du CA dans les secteurs de l’hébergement et des activités de loisirs.
Les stations totalisent 67% de la capacité d’accueil marchande du département.   
Elles génèrent 60% des nuitées.  
53 % des emplois en montagne sont liés au tourisme.


L’avenir du secteur tourisme

Pour mener à bien les différentes opérations de valorisation et d’aménagement du territoire, le Département a mis en place les Contrats de Performance Alpes Isère  (CPAI), qui accompagnent aussi bien les projets de production raisonnée de neige de culture que la diversification de l’activité touristique, ou l’amélioration de la qualité de l’offre d’hébergement.
 
La  montagne et les stations doivent s’adapter aux changements climatiques, technologiques et sociétaux. Comme le  souligne Chantal Carlioz, vice présidente  du Département de l’Isère, en charge de la montagne, du tourisme et des stations  "A  quelques  jours  de l’ouverture  des  jeux  Olympiques d’hiver de PyeongChang,  le poids économique de la montagne est un enjeu de taille. Centralisant 60 % du CA, la montagne occupe une part prédominante dans le tourisme isérois. Face aux aléas climatiques, aux transformations de la société, aux évolutions des modèles de stations, de nouveaux défis sont à relever. Le futur nous interpelle, il est important d’anticiper et d’imaginer dès aujourd’hui ce que sera la station de demain".

La station du futur au Mountain Planet 2018
Face à ces mutations, le Département de l’Isère mène une réflexion sur les nouveaux usages de la montagne à l’horizon 2030, et sur les perspectives de la station de demain. La synthèse de ce travail sera présentée, en avril 2018, lors du salon Mountain Planet , à Grenoble.