Stop HPV ! - Département de l'Isère

Stop HPV !

stop hpv

En pleine semaine de la vaccination, le Département de l’Isère lance une campagne de santé publique pour promouvoir la vaccination contre le papillomavirus.

Convaincue de l’intérêt des vaccins, le Département veut atteindre un taux de 30 % de jeunes filles vaccinées d’ici 2021 afin de réduire le nombre de malades et décès dûs au cancer du col de l’utérus.

Le HPV, une bombe à retardement

Le HPV est un virus responsable du cancer du col de l’utérus. C’est l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente dans le monde.

  • En France, chaque année 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont détectés et 1 100 personnes en meurent.
  • Pourtant ce vaccin reste très peu utilisé en France (19%) et encore moins en Isère (16%).  
  • La situation est bien plus grave qu’en Suède et en Australie, où 80 % des adolescentes sont vaccinées.

 

Un appel à la vaccination

Face à cette situation dramatiquement préjudiciable à la santé des femmes, le Département de l’Isère fait le pari de la prévention. Il lance une campagne ambitieuse d'encouragement à la vaccination qui a pour objectif de doubler le taux de vaccination, soit 30% des jeunes iséroises.

La campagne d’information et de prévention démarre cette semaine et va s’étendre jusqu’en 2021, relayée par plusieurs temps forts (semaine de la vaccination, rentrée des classes, etc.)
Elle s'appuie sur un nouveau site Internet : www.stophpv.fr
Elles sera relayée sur différents supports de communication (flyers, articles de presse, affiches, vidéos et témoignages...) et la vaccination pourra se faire dans les centres de santé du Département ainsi que chez les médecins traitants.

 

« En tant que vice-présidente déléguée à la santé, femme et mère, j’invite à sensibiliser toutes les jeunes filles sur cette maladie. Protégeons celles que nous aimons. C’est un geste facile, et qui sauve de bien des complications médicales » explique Magali Guillot, vice-présidente déléguée du Département en charge de la santé   


Le Département acteur majeur de la santé

Le Département est responsable de la santé de la mère et de l’enfant, et plus largement de la santé des publics vulnérables. Il joue un rôle essentiel dans les domaines de la prévention, du dépistage et de l'information.
Il propose, gratuitement, aux Isérois des prestations de vaccination, de dépistage des cancers, de la tuberculose, et des infections sexuellement transmissibles (VIH, Hépatites). C’est l’État qui a confié cette mission au Département.
L’Isère mène également des actions volontaristes de dépistage des maladies professionnelles respiratoires, d’éducation sanitaire et d’accès à la Couverture Médicale Universelle (CMU).

 « En matière de santé et en particulier de vaccination, le Département prend ses responsabilités. Face à la mode des anti-vaccins, qui doutent de l’intérêt de la médecine moderne, nous réaffirmons notre confiance dans le progrès et allons développer fortement la vaccination chez les jeunes filles », appuie Jean-Pierre Barbier, président du Département de l’Isère.


Chiffres clefs sur la santé par le Département de l’Isère

  • 3,1 millions d'euros au budget 2018
  • 37 332 vaccins fournis aux centres de vaccination de l’Isère
  • 162 409 personnes invitées au dépistage du cancer colorectal
  • 53 072 femmes invitées au dépistage du cancer du col de l’utérus
  • 26 centres de planification en Isère.

 

 

La campagne en vidéos

 

 

 

En savoir plus sur nos actions "Santé".