Dans la gueule du loup

Sujet premier de l’art depuis les peintures rupestres jusqu’aux représentations contemporaines, l’animal est intimement lié à la création sous toutes ses formes. Mais ce n’est qu’au XVIIème siècle en occident, que la peinture animalière devient un genre à part entière.

D’abord sous la forme de sculptures, puis d’illustrations, les études sur les animaux se multiplient et donnent alors la prééminence à cette figure dans l'art, autrefois relayée à des scènes plus générales.
Vernissage le 23 novembre à partir de 18h30.