« Franchir la berge » nous amène aux questions de la limite, du seuil, de la ligne, de la frontière entre le solide et le liquide, entre le ferme et le mou, entre le connu et l’incertain, le contraint et la liberté.
Une exposition entièrement muette véritablement destinée aux plus petits.
Au travers de nombreuses photographies, Nadège Druzkowski et Carlo D’Alessandro posent leur regard artistique sur le paysage de la grande Chartreuse, l’occasion de découvrir l’écrin qui depuis plus de 900 ans accueille les moines Chartreux.
Tout en poésie les sculptures de Claire Sauvaget flottent dans l'espace d'exposition dans lequel le spectateur déambule. Chacune est une île dans laquelle dialoguent des mondes opposés : la ville ultra moderne et la nature.
Une exposition de Monique Navizet pour montrer que la vie foisonne sur les flancs et autour de l’imposant massif du Néron souvent mal aimé de son voisinage.
La Révolution est plus que jamais vivante.
La bande dessinée s'est saisie de 1789 et l’a réinventé, offrant une narrativité nouvelle pour comprendre cet événement et lui proposer un sens nouveau, en ce début de XXIème siècle.
Qu’elle s’établisse en belvédère, tutoie la berge, franchisse la ligne du rivage ou aspire à se laisser glisser sur les flots, l’architecture du XXe et du début XXIe a instauré une relation féconde à l’eau…
Toutes et tous à vos vélos pour une découverte active de l'Espace Naturel Sensible du Méandre de Oves

Pages