Le Département favorise le développement des filières (filière bois, circuits alimentaires de proximité…) et des territoires.

La création du pôle agroalimentaire isérois voulu par le Département* permet aux  agriculteurs de faire face à la crise structurelle que traversent les filières agricoles, en créant de la valeur ajoutée pour les producteurs et en répondant à l’attente des consommateurs grâce à la structuration de circuits alimentaires de proximité. Il s’appuie notamment sur les outils existants : abattoirs du Fontanil, Marché d’intérêt national, légumerie, laboratoire vétérinaire départemental, …

Le Département est d’ailleurs contributeur majoritaire du Syndicat Mixte Alpes Abattage (SYMAA), qui investit sur l’abattoir du Fontanil afin d’en faire un outil au service du pôle agroalimentaire.

Une marque IS(H)ERE a été créée pour que les consommateurs reconnaissent les produits agricoles et artisanaux isérois, de qualité et garantissant une juste rémunération des agriculteurs.

 

*en partenariat avec Grenoble-Alpes-Métropole, la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais, la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan et les chambres consulaires dont la Chambre d’Agriculture de l’Isère

pasyagesagricoles_meaghanmajor_cd38-min_0.jpg

 

Le Département se mobilise également aux côtés des acteurs de la filière forêt-bois, facteur d’aménagement du territoire (38 % de l’Isère est forestier) et de dynamisme local (6 900 emplois, 2 700 entreprises). Il aide les investissements en forêts (routes forestières, travaux sylvicoles, exploitation par câble …) permettant d’améliorer la ressource et de récolter plus de bois, ainsi que les entreprises de la filière (exploitations, transporteurs, scieries, charpentiers, menuisiers) pour plus de compétitivité et de valeur-ajoutée au matériau. Il soutient également les organismes et associations de la filière, ainsi que les collectivités porteuses d’actions en faveur de la forêt et du bois. Il favorise l’usage du bois local dans les bâtiments, ainsi qu’une gestion durable des forêts dans les Espaces Naturels Sensibles qu’il gère.

 

Compétent en aménagement rural, le Département souhaite agir pour économiser l’usage du foncier et préserver le foncier agricole.

 

Pour l’aménagement des fonciers agricoles et naturels isérois, le Département peut accompagner la définition de stratégies foncières locales et intervenir auprès des communes qui veulent protéger et valoriser leurs espaces agricoles et naturels menacés (réglementation des boisements, protection et mise en valeur d’espaces agricoles et naturels et périurbains (PAEN), terres incultes ou sous exploitées, Echanges et Cessions amiables d’Immeubles Ruraux ou Forestiers (ECIF/ECIR), …).

Il coordonne l’observatoire foncier partenarial (OFPI) en partenariat avec les opérateurs fonciers et plusieurs établissements publics de coopération intercommunal notamment.

 

Agriculture

Forêt

Foncier rural

OFPI