Les forêts de l’Isère représentent une chance pour notre territoire : elles constituent à la fois un élément majeur de notre qualité de vie (paysages, eau pure, fraicheur lors des canicules), un écosystème singulier à préserver, et un secteur économique local important :

  • Les forêts fournissent en effet une matière du quotidien : le bois. Bancs publics, charpentes de nos maisons, papiers, cagettes de fruits, bois de chauffage, sont tous issus des forêts ;
  • 6 900 personnes travaillent dans cette filière bois et créent de la richesse sur notre territoire.

C’est pourquoi le Département s’engage fortement aux côtés de la filière bois iséroise et met en place un panel d’actions en directions de tous ces acteurs (propriétaires de forêts privées, collectivités, entreprises, organismes) :

  • Pour améliorer la gestion et la productivité de la forêt iséroise, le Département :
  • Contribue aux travaux d’entretien des forêts (éclaircies, élagages, bois énergie) et valorise durablement les bois dans ses Espaces Naturels Sensibles (ex. : Les Ecouges : 2 000 m3/an) ;
  • Développe l’accessibilité des forêts et des scieries (Schéma départemental d’accès à la ressource forestière, travaux de dessertes forestières et résolution des points de conflits avec les routes départementales, débardage du bois par câble aérien) ;
  • Encourage les actions innovantes en matière de gestion forestière ;
  • Soutient les entreprises de travaux forestiers et de transport des bois.

desserte_vercors_subventionnee_cd38.jpg

  • Pour développer le matériau bois, élément de dynamisme et de valeur ajoutée pour l’Isère, le Département :

 

  • Pour favoriser le dynamisme et l’innovation au sein de la filière, le Département :
  • Soutient les organismes, associations et centres techniques qui œuvrent autour de la filière locale et du matériau bois ;
  • Soutient les collectivités territoriales porteuses de stratégies forestières.

 

Ces emplois locaux, cette ressource forestière renouvelable, cet écosystème singulier, nous devons par ailleurs les préserver et les cultiver en préférant le bois local et durable lors de nos achats.

Aides en forêt :

 

Illustration du schéma départemental d'accès à la ressource forestière

 

Exemple de points de conflits résorbés

 

Plaquette "L'Isère au fil du bois"

 

Vidéos sur l'exploitation forestière dans la forêt des Ecouges :

https://www.facebook.com/isere.le.departement/videos/554418435032596/

https://www.facebook.com/isere.le.departement/videos/vl.124014714913912/1166459960223174/?type=1

 

Réseau des sites d’avenir pour la forêt iséroise 

Le réseau des sites d’avenir est une démarche coordonnée par le Département de l’Isère et rassemblant les acteurs de la filière forêt bois iséroise  ainsi que des territoires de stratégies forestières.

Il a pour objectif de servir de support de formation (élus, propriétaires forestiers, professionnels …) sur deux thématiques principales :

  • Les perturbations actuelles de l’équilibre forestier : le changement climatique et la pression des ongulés ;
  • La prise en compte des enjeux de multifonctionnalité lors des actions de gestion et d’exploitation des boisements.

 

Des parcelles démonstratives (thèmes : climat et gibier) sont mises à disposition pour organiser des formations grâce à des cahiers techniques.

       Carte du réseau des sites d’avenir

       Cahier technique d’Autrans Méaudre en Vercors

       Cahier technique de La Chapelle du Bard

       Cahier technique de Pellafol et de Beaufin

       Cahier technique de Prébois

       Cahier technique de Vaulnaveys le Haut

       Cahier technique de Velanne                                                                                            

 

Des visites de chantiers ponctuels peuvent également être organisées pour illustrer les enjeux de pérennité de l’exploitation forestière (sols, biodiversité, eau, tourisme, …).

      Compte-rendu de la visite de La Chapelle du Bard

      Compte-rendu de la visite de Velanne

      Compte-rendu des enjeux des Chambaran

 

Pour toute visite merci de contacter le Service agriculture forêt du Département ou l’organisme technique en lien avec le site (cf cahier technique).