Pont de la Buissière - Vue aérienne des travaux Octobre 2018

 

Contexte du projet

ac-pont-de-la-buissiere.jpgDepuis le printemps 2013, le pont de La Buissière est fermé à la circulation suite à l'affaissement d'une pile. Après des études techniques et environnementales menées entre 2013 et 2016, le Département de l'Isère a décidé de démolir et de reconstruire le pont en lieu et place du pont existant.

Le nouveau pont permettra de rétablir la circulation entre les communes de La Buissière et du Cheylas dans des conditions de sécurité optimisées.

Ce projet a été soumis à une étude d'impact avec enquête publique conformément au code de l'environnement. Cette enquête s'est déroulée du 20 novembre 2017 au 20 décembre 2017 inclus dans les conditions fixées par l'arrêté n° 38-2017-300-DDTSE01 du 27 octobre 2017.

A l'issue de cette enquête un arrêté d'autorisation envirnnementale a été délivré par la Préfecture de l'isère.

 

Les caractéristiques de l'ouvrage

pont-buissiere-photomontage.jpg

Le futur pont d'une longueur de 120 mètres comprendra 2 travées et une pile dans l'Isère. Le tablier de l'ouvrage en béton armé, d'une largeur de 8.10 mètres sera posé sur des poutres en acier.

Sa plateforme sera composée de 2 voies de circulation de 3 mètres et de  2 passages de service  de 0.65m accompagnés de garde-corps architecturés de 0.40 mètre.

labuissiere-ptype.jpg

Le phasage des travaux

Pour démolir et reconstruire le futur pont, il est nécessaire de réaliser des travaux en rivière.

Dans un premier temps, un batardeau en remblai sera réalisé en rive droite pour assécher le lit de la rivière et permettre la démolition des deux premières travées et des appuis.

En parallèle la construction de la culée du futur pont commencera.

labuissiere-octobre2018.gif

 

A l'issue de cette phase, le batardeau existant sera déplacé en rive gauche pour procéder à la démolition des trois travées et des piles restantes.

Les travaux de la future pile centrale et de la culée en rive gauche suivront ainsi que l'assemblage de l'ossature métallique  sur site.

 

La phase suivante des travaux consistera à lancer la charpente métallique de la rive gauche vers la rive droite et à mettre en place les dalles en béton pour constituer le tablier du pont.

 

La dernière phase comprendra l'étanchéité du pont, la pose des équipements de sécurité et la mise en œuvre de la couche de roulement.

 

Suivi environnemental

Pendant les travaux, un écologue s'assurera que les mesures environnementales fixées par l'arrêté d'autorisation environnementale sont appliquées. Il assistera les entreprises pour le maintien en bon état des lieux et le respect des espèces et des milieux naturels sensibles.

 

Le calenddrier

  • Travaux de démolition de l'ancien pont : septembre 2018 à fin 2018
  • Reprise du seuil hydraulique en enrochements : octobre 2018 à mars 2019
  • Construction du pont : octobre 2018 à juin 2020

Le coût de l'opération

Le montant s'élève à 6,2 millions d'euros, financés par le Département de l'Isère.