La nouvelle majorité, élue en avril 2015, porte un projet ambitieux pour le territoire isérois :

  • Relancer l’économie (plan de relance, communes et intercommunalités),
  • Protéger l’enfance,
  • Prendre en charge les personnes handicapées et les personnes âgées,
  • Investir dans le très haut débit (THD),
  • Promouvoir la culture et le tourisme.

 

 

Aménagement et relance économique

Le Département souhaite développer les territoires (infrastructures, routes, équipements…) afin de désenclaver les zones rurales, moderniser les équipements des communes et créer du lien entre les territoires de l’Isère.
La nouvelle mandature compte relancer l’économie grâce à l’investissement et ainsi renforcer l’attractivité du territoire. Elle s’engage également à soutenir les communes et communautés de commune dans le développement du Très haut débit (THD).

 

Tourisme et culture au service du développement

Le tourisme et la culture sont des leviers de développement majeurs. L’Isère dispose d’un patrimoine exceptionnel. Investir dans la culture et le tourisme équivaut à relancer l’activité économique. Le patrimoine sera restauré et préservé. Son caractère unique fait de l’Isère une destination touristique en France.

 

Citoyenneté

La nouvelle mandature veut promouvoir une solidarité responsable et équitable. La collectivité est responsable des personnes vulnérables (enfance, familles en difficulté, personnes âgées et en situation de handicap…). Elle entend demander des contreparties à cette "main tendue".

 

Budget

Pour l'année 2016, le budget est en augmentation. Voici le budget décrypté :

  • Action sociale et solidarité (44,2 %) : 662 millions d’euros pour financer les aides aux personnes âgées, personnes en situation de handicap, la santé publique, le RSA, la cohésion sociale et l’enfance et la famille ;
  • Cadre de vie (28,1 %) : 421 millions d’euros pour financer les transports, les routes, la sécurité civile (SDIS38), aides aux communes, équipements des territoires en eau, aménagements numériques, politique de la ville, logements, environnement et développement durable ;
  • Fonctionnement (18,8 %) : 282 millions d’euros pour financer les ressources humaines, la finance, l’administration générale, les bâtiments départementaux, les taxes affectées, les remboursements de frais de budget ;
  • Éducation, jeunesse et sports (5,6 %) : 84 millions d’euros pour financer l’éducation, la jeunesse et le sport ;
  • Économie (1,8 %) : 27 millions pour financer l’économie, le tourisme, la montagne, l’agriculture, la filière bois, et la forêt ;
  • Culture, citoyenneté et coopération internationale (1,4 %) : 20 millions pour financer la culture, la citoyenneté et la coopération internationale.