Vue 3D du projet de nouveau bâtiment des Archives départementales de l'Isère
Actualités 
Photo du futur bâtiment des Archives départementales de l'Isère

Les sept niveaux du bâtiment sont sortis de terre.

Photo de la façade du nouveau bâtiment des Archives départementales de l'Isère

La future façade se dévoile peu à peu.

Photo de l'intérieur de la double peau du nouveau bâtiment des Archives départementales de l'Isère

La double-peau, le confort naturel aux Archives départementales.

Le projet 

Les Archives départementales c'est :

Faire des recherches historiques, généalogiques, retrouver un document administratif, un acte notarié ou un jugement pour faire valoir un droit… Autant de motifs variés qui nous conduisent aux Archives départementales !

Compétence de l’Etat transférée au Département depuis 1986, les Archives départementales ont pour mission de collecter, conserver, classer, communiquer et valoriser les archives produites par les administrations du Département et les études notariales. On y trouve également des fonds d’archives privées concernant l’histoire iséroise.

Dépositaires du  patrimoine écrit du département de l’Isère et de l’ancienne province du Dauphiné, elles  sont également un pilier de notre démocratie : garantes de la continuité de l’action publique, elles permettent au citoyen d’avoir accès à l’information. 

Tout le monde peut venir aux Archives afin de mener ses propres recherches ou satisfaire sa curiosité. L’accès est gratuit. Il vous suffit de présenter une pièce d’identité.

 

Les chiffres clés :

  • 37 kilomètres linéaires de documents remontant jusqu’au XIe siècle
  • 500 000 dossiers ou registres inventoriés et consultables sur place
  • 33 agents
  • En 2018, plus de 1500 lecteurs ont consulté 21 948 documents en salle de lecture et près de 266 000  internautes ont vu 879 855 pages sur notre site

 

 

Le contexte du projet

Depuis quelques années, l'actuel bâtiment du centre-ville de Grenoble est arrivé à saturation. Impossible d'accueillir à court terme les milliers de documents en attente de versement que les Archives départementales doivent légalement collecter et conserver.

Le bâtiment principal qui date de 1958 ne répondait également plus aux normes professionnelles actuellement en vigueur en matière d’archivage.

Prenant compte des difficultés d'extension sur place, le président Jean-Pierre Barbier a tranché en juin 2015 pour une solution pérenne et fonctionnelle : la construction d'un nouveau bâtiment sur l'ancien site des VFD à Saint-Martin-d'Hères.

 

Le site

Sa situation permet une bonne connexion logistique pour l’accès véhicule avec la rocade et également un accès aisé par les transports en commun et pour les piétons/cycles du fait de son ouverture sur le domaine universitaire.

 

web_chemin_35536_1513938216.jpg

 

Le projet architectural retenu

Le projet retenu, conçu par l’agence grenobloise Cr&on associée à l’agence D3 Architectes et d’un montant total de 37 millions d’euros, répond aux très fortes contraintes techniques qui caractérisent un bâtiment d’archives publiques. Il  affirme par ailleurs un parti pris architectural fort : 4 blocs compacts de magasins assemblés par des césures de verre et de lumière, posés sur une plaque qui libère un rez-de-chaussée ouvert et transparent.

A sa mise en service, le bâtiment d’une surface utile de 13 873 m² et d'une capacité totale de 70 km linéaires sera à même d'accueillir l'accroissement des archives pendant les 25 ans à venir.

Outre les magasins de conservation et ceux dédiés au traitement des documents par le personnel, le bâtiment intègrera également des espaces ouverts au public pour la consultation des archives et les expositions, conférences et  interventions pédagogiques.

Validée par les Archives de France, l’opération bénéficie du soutien financier du ministère de la Culture.

 

 

A quoi ressemblera le futur bâtiment ?