Info Coronavirus

La vaccination contre l’épidémie de Covid est en cours en Isère.
Plusieurs centres de vaccination, médecins traitants et pharmaciens sont à l’œuvre sur tout le département.

Comment prendre RDV dans un centre de vaccination ? 
  • Pour les 3 centres départementaux (Vienne, Bourgoin-Jallieu, Grenoble) contactez le  04.38.12.48.47.
  • Pour les autres centres de vaccination de l’Isère, informations sur www.sante.fr .
  • Vous pouvez réserver vos RDV au 04.38.12.48.47 pour le centre de santé de Grenoble ou les centres de Vienne et de Bourgoin-Jallieu. Pour les autres centres, merci de consulter le site www.sante.fr pour trouver leur numéro de téléphone.

 

Où se faire vacciner 

 

Qui peut se faire vacciner ? 

La vaccination POUR LE GRAND PUBLIC

La dose de rappel : Pour qui et où ?

 

  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus dès cinq mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19, depuis le samedi 27 novembre 2021.
  • À compter du 15 décembre, les règles relatives au pass sanitaire évoluent pour les seules personnes de 65 ans et plus, et les personnes vaccinées avec du Janssen. A compter de cette date, ces personnes devront avoir fait leur rappel, à partir du moment où elles y sont éligibles (soit 6 mois après leur dernière injection pour les premiers et 1 mois pour les seconds), et au terme d’un délai de 4 semaines supplémentaires maximum. Au-delà de ce délai, leur QR code sera désactivé automatiquement.
  • La vaccination des mineurs nécessite l’autorisation des deux titulaires de l’autorité parente. Ainsi, en présence d’un seul parent au moment de la vaccination, ce dernier s’engage sur l’honneur à ce que le parent co-titulaire de l’autorité parentale ait donné son autorisation en complétant l’autorisation à télécharger ici
  • Pour certaines professions, la vaccination est obligatoire.
  • Depuis le 24 décembre 2021, à la suite de l'avis de la Haute Autorité de Santé du 24 décembre 2021, sont aussi concernés les jeunes de 12 à 17 ans immunodéprimés ou ayant une pathologie à haut risque ou bien une comorbidité.
  • Depuis le 28 décembre 2021, à la suite des mesures annoncées par le ministre de la Santé le 27 décembre 2021 la dose de rappel peut être réalisée dès 3 mois après la dernière injection de vaccin ou infection au Covid. Pour les personnes immunodéprimées, un avis médical est recommandé.

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14722

 

Pour connaître la liste des situations particulières et toutes les modalités de vaccination, rendez-vous sur :

www.solidarites-sante.gouv.fr/publics-prioritaires-vaccin-covid-19

Actualités 
covidmasque
22/11/2021 - 17:32
Laurent Prévost, préfet de l’Isère, vient de rendre obligatoire le port du masque pour les plus de 11 ans à l’extérieur.
test covid fin de la gratuité
14/10/2021 - 11:17
Covid-19 : à compter du 15 octobre 2021, les tests RT-PCR et antigéniques ne sont plus systématiquement remboursés par l’Assurance maladie
centre d'appels vaccination covid
25/08/2021 - 10:01
Fermeture le 31 août du centre d'appels départemental pour la vaccination contre le COVID.
23/07/2021 - 10:32
Les conditions d’accueil du public dans les musées du Département de l’Isère évoluent.
Gestes barrières 

Gestes barrières COVID19

 

Se laver régulièrement les mains

Tousser dans son coude

Utiliser un mouchoir à usage unique

Si vous êtes malade, portez un masque chirurgical jetable

 

Foire aux questions 

La vaccination

Qui doit se faire vacciner ? Quelle est l'efficacité des vaccins ? Quelle disponibilité ? Quelles sont les principales contre-indications, les effets indésirables, etc ?

 

  • Tous les centres de vaccination sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Pour tous les centres gérés par le Département, la prise de rdv de la 2ème injection est faite au moment de la 1ère injection sur le lieu de vaccination, pas lors de l’appel.
  • Le nombre de créneaux de rendez-vous est indiqué par l’ARS en fonction de la dotation en doses pour chaque centre : cela garantit au centre de vaccination d’avoir une dose utilisable le jour du rdv.
  • Le Président de la République a indiqué le 12 juillet que la vaccination serait exigée à partir du 15 septembre, pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile, ainsi que les pompiers et les ambulanciers.
  • MAJ 10 novembre : Pour faire face à la reprise épidémique, Emmanuel Macron a annoncé le conditionnement de la validité du pass sanitaire, pour les personnes de plus de 65 ans et les personnes ayant été vaccinées avec le Janssen, à une 3e dose. Et ce à partir du 15 décembre.

 

Comment avoir confirmation d’un RDV ?

Vous recevrez un SMS après avoir résérvé le RDV.

 

Comment avoir un bon de transport pour se déplacer ?

Vous pouvez être remboursé de vos frais de transport par l'Assurance Maladie, uniquement sur prescription médicale de votre médecin traitant.
Le médecin prescrit le mode de transport le mieux adapté à votre état de santé et à votre niveau d'autonomie: véhicule personnel, transport en commun, transport assis professionnalisé (taxi conventionné ou véhicule sanitaire léger) ou ambulance.
Le document doit être délivré, sauf urgence, avant que le transport ne soit effectué.
Les frais de transport de la personne accompagnante peuvent être pris en charge, sous conditions.
Plus de détails à consulter ici

 

Attention : arnaques aux personnes âgées

Attention aux escroqueries sur la vaccination (appels frauduleux avec demande de rappel sur numéro surtaxé,  proposition de vaccination à domicile avec vols d’objets, etc)

Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises :

  • Faire preuve de prudence.
  • Tout démarchage est à refuser.
  • Ne pas accepter de vaccination à domicile sauf si directement par le médecin traitant.

 

Où trouver plus d'informations sur le vaccin ?

Le pass sanitaire : présentation

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid) ou papier, d'une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

1. La vaccination, à la condition que les personnes disposent d'un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, soit :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 28 jours après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Récupérer mon attestation de vaccination certifiée

2. La preuve d'un test négatif de moins de 24h

Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le personnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct pour les tests antigéniques, et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP (https://sidep.gouv.fr).

Les autotests réalisés sous la supervision d’un pharmacien sont reconnus comme preuves pour le « pass sanitaire », mais pas dans le cadre des passages aux frontières entre pays, au sein de l'Union européenne notamment.

Dans le cas des voyages vers la Corse, les collectivités d’outre-mer et les pays de l’Union européenne, les autotests, même s’ils sont réalisés sous la supervision de professionnels ne sont pas recevables. Seuls les tests RT-PCR et/ou antigéniques sont acceptés.

 
3. Le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

FALC - Le « pass sanitaire » en français simplifié
 

Comment récupérer mon « pass sanitaire » ?

Pour récupérer votre « pass sanitaire », tout dépend de la preuve sanitaire choisie :

  • Certificat de vaccination : il suffit de scanner le code QR  pour l’importer et le stocker en local, dans votre téléphone, avec TousAntiCovid ;
  • Tests RT-PCR et antigéniques : ils génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP. Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application est à la main du patient : à partir du document en format papier ou PDF issu de SI-DEP et qui accompagne le résultat du test, en scannant le code QR situé à gauche sur le document ; en cliquant sur le lien dans le portail SI-DEP, qui permet d'importer directement le résultat du test dans TousAntiCovid ;
  • Le processus pour récupérer sa preuve de test positif, appelée également preuve de « rétablissement », est le même que pour les tests négatifs via SI-DEP.

Télécharger TAC Vérif sur Google Play ou l'App Store.


Le « pass sanitaire » intègre deux dispositifs

Le « pass sanitaire » est mis en œuvre par le plan national de réouverture. Il permet de limiter les risques de diffusion épidémique, de minimiser la probabilité de contamination dans des situations à risque, et donc la pression sur le système de soins, tout en permettant de maintenir ouvertes certaines activités ou lieux en complément des protocoles sanitaires propres à chaque secteur.

Le « pass sanitaire » est mis en œuvre avec le certificat numérique de l’UE et du contrôle sanitaire aux frontières. Il permet de sécuriser l’entrée sur le territoire métropolitain, de faciliter la mise en œuvre des mesures de contrôle sanitaire aux frontières ainsi que d'agir contre la falsification des documents de preuves.


Où le « pass sanitaire » est-il obligatoire sur le territoire national ?

Le « pass sanitaire », appliqué depuis le 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture (notamment les salles de spectacle, les parcs d’attractions, les salles de concert, les festivals, les salles de sport, les salles de jeux, les bibliothèques et les centres de documentation, ou encore les cinémas), a été étendu depuis le 9 août pour :

  • les activités de restauration commerciale (bars et restaurants, y compris sur les terrasses), à l’exception de la restauration collective ou de vente à emporter de plats préparés, de la restauration professionnelle routière et ferroviaire, du room service des restaurants et bars d’hôtels et de la restauration non commerciale, notamment la distribution gratuite de repas ;
  • les foires et salons professionnels, et les séminaires professionnels ;
  • les services et établissements de santé, sociaux et médico sociaux, pour les personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés. Cette mesure, qui s’applique sous réserve des cas d’urgence, n’a pas pour effet de limiter l’accès aux soins ;
  • les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux (vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit, cars interrégionaux) ;
  • les grands magasins et centres commerciaux de plus de 20 000m², sur décision du préfet du département, lorsque leurs caractéristiques et la gravité des risques de contamination le justifient, dans des conditions garantissant l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité ainsi qu’aux moyens de transport accessibles dans l’enceinte de ces magasins et centres. Actuellement, les centres commerciaux de plus de 20000 m² situés dans les départements sous forte pression épidémique sont soumis au « pass sanitaire » après décision des préfets concernés ;
  • les remontées mécaniques et les marchés de Noël (sauf décision contraire du préfet) ;
  • l'accès aux hébergements touristiques de type campings ou clubs de vacances est soumis au « pass sanitaire », avec un contrôle unique au début du séjour ;
  • les préfets ont la possibilité de rendre obligatoire le « pass sanitaire » dans des lieux d’attroupement ou à l'occasion de manifestations, comme les marchés par exemple.

Ces règles concernant le « pass sanitaire » s’appliquent aux clients et aux usagers des établissements et activités concernés. Il est de la responsabilité des exploitants de mettre en œuvre le « pass sanitaire » dans leurs établissements.

Le « pass sanitaire » est applicable aux personnes et aux salariés qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou événements, et sont en contact avec le public.

À compter du 15 janvier 2022, les personnes de plus de 18 ans devront justifier d’un rappel vaccinal, sept mois après leur dernière injection ou infection, pour que leur « pass sanitaire » soit prolongé. Cette règle s’applique pour les plus de 65 ans dès le 15 décembre.

Le port du masque est obligatoire dans tous les établissements recevant du public et les lieux clos, y compris ceux soumis au « pass sanitaire ».

Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/pass-sanitaire

Comment prolonger mon « pass sanitaire » ?

Depuis le 15 décembre, les règles relatives au « pass sanitaire » ont évolué pour les seules personnes de 65 ans et plus, et les personnes vaccinées avec du Janssen.

 Ces personnes doivent avoir fait leur rappel, à partir du moment où elles y sont éligibles (soit 3 mois après leur dernière injection pour les premiers et 1 mois pour les seconds), et au terme d’un délai de 4 mois supplémentaires maximum pour les premiers et 1 mois pour les seconds.

Au-delà de ce délai, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré.

Cela signifie que :

  • Les personnes de 65 ans et plus ayant eu leur dernière dose de vaccin avant le 15 mai doivent avoir fait leur rappel au 15 décembre pour obtenir un nouveau certificat de vaccination valide puisqu'elles ont passé à cette date les délais de 3 mois pour être éligibles au rappel et de 4 mois pour réaliser ce rappel.
  • Les personnes vaccinées avec le Janssen ayant eu leur monodose avant le 15 octobre, doivent avoir fait leur deuxième injection au 15 décembre pour que leur certificat de vaccination ne soit pas désactivé, puisqu’elles ont passé à cette date les délais de 1 mois pour être éligibles au rappel et de 1 mois pour réaliser ce rappel.

Toutes les personnes qui font leur rappel disposent d’un nouveau QR Code, qui devient valide 7 jours après leur injection.

Pass sanitaire et dose de rappel : mode d'emploi

Infection ou cas contact : les nouvelles règles d'isolement face au Covid-19

Les règles d'isolement et de quarantaine évoluent à partir de ce 3 janvier selon que vous soyez infecté par le Covid-19 ou cas contact.

Afin de tenir compte de l’évolution extrêmement rapide de la diffusion du variant Omicron en France, les durées d'isolement et de quarantaine évoluent dès le 3 janvier 2022.

Quelles sont les nouvelles règles d’isolement ?

A partir du 3 janvier 2022, les règles d’isolement sont les mêmes pour les personnes positives quel que soit le variant (Delta ou Omicron).

Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) et pour les enfants de moins de 12 ans

L’isolement est désormais d’une durée de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif.

Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif ;
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h.

Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7.

Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet (rappel non réalisé) et pour les personnes non-vaccinées

L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
  • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l’isolement est de 10 jours.

 

Quelles sont les nouvelles règles de quarantaine pour les cas contacts ?

Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire)

Il n’y a plus de quarantaine, néanmoins les personnes cas contact doivent :

  • appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur,
  • limiter leurs contacts,
  • éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid,
  • télétravailler dans la mesure du possible.

En outre, les personnes cas contacts doivent réaliser un test TAG ou RT-PCR dès qu’elles apprennent qu’elles sont cas contacts, puis effectuer des autotests à J2 et J4 après le dernier contact avec la personne positive.

En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un TAG ou un test RT-PCR.

Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement.

 

Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes cas contacts non-vaccinés

Ces personnes doivent respecter un isolement d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact.

Pour sortir de quarantaine ces personnes doivent réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif.

Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement.

 

Pour les enfants de moins de 12 ans

Pour les enfants de moins de 12 ans cas contact, dans le milieu scolaire, le protocole de l’éducation nationale s’applique. Cela se traduit par la réalisation d’un test TAG ou RT-PCR pour tous les élèves de la classe dès l’apparition d’un cas au sein de la classe, et le retour en classe sur présentation du résultat négatif.

En outre, les élèves réalisent des autotests à J2 et J4. Les parents doivent présenter une attestation sur l’honneur de réalisation de ces tests pour permettre le maintien en classe de l’élève.

Les autotests dont la réalisation est prévue dans le schéma de dépistage des personnes cas contact (pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans) seront pris en charge par l’assurance maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique après la réalisation du test à J0.

En savoir plus 

Dernière mise à jour le 5 janvier 2022

Nous mettons à jour régulièrement les informations sur notre site pour vous communiquer l'évolution de la situation du Coronavirus dans le Département.

Consultez itinisere.fr et transisere.fr
Si vous devez bouger, informez-vous des horaires des cars :
Itinisère : https://www.itinisere.fr/
Transisère : https://www.transisere.fr/

Suivez-nous sur les réseaux sociaux  !
Le Département est mobilisé pour vous informer sur cette crise sanitaire. Soyez alerté des dernières actions du Département. Suivez-nous sur :
Twitter : http://twitter.com/CDIsere
Facebook : https://www.facebook.com/isere.le.departement/
Facebook Itinisère: https://fr-fr.facebook.com/itinisere/

 

Ce qu'il faut savoir du Coronavirus (Covid-19)

Les symptômes

 

Découvrez l'infographie sur le site web du Gouvernement : premiers symptômes

 

Eviter la propagation du Coronavirus 

Les vidéos du Gouvernement :

 

 

Suivre la situation en direct

Contacts utiles 

DEPARTEMENT DE L'ISERE

✆ 04 76 00 38 38

(du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h00)

✆ 04 76 00 32 63

Pour signaler des violences contre un enfant

✆ 04 38 12 48 88

Pour les personnes en situation de handicap

✆ 0800 38 00 38

Pour toute question relative aux services à domicile

✆ 3114

Pour les parents ayant besoin d'un soutien psychologique