Tour de France 2020

Retour en Isère avec une étape 100% iséroise

Congrès des maires 2019

Les maires ont rendez-vous à l'Alpe-d'Huez le 12 octobre pour cette 62e édition autour du thème "Destination touristique Isère".

Gorges du Bréda - Fin de la phase 2

Gorges du Bréda - Fin 2ème phase

Les travaux se terminent le 18 octobre 2019.

Saint-Antoine-l'Abbaye

Acte 2 de l’exposition proposée en 2018, cette nouvelle présentation invite à entrer dans l’antre feutrée du boudoir à la rencontre de fascinants poudriers, d’étonnantes houppettes et autres poudres de riz parfumées.
Connue dès l’Antiquité, la poudre de riz, certainement d’origine asiatique, ne semble avoir été introduite en France qu’à partir du XVIe siècle par Catherine de Médicis.
Au XVIIIe siècle, le boudoir apparaît et s’impose comme un espace spécifiquement féminin au décor raffiné. Il est le lieu par excellence où toute dame de qualité aime à se retirer pour peaufiner sa toilette, se poudrer à l’aide d’une houppette en duvet de cygne, parfois pour écrire sa correspondance ou même recevoir en toute intimité...
Après la chute de l’Ancien Régime et l’émancipation progressive des femmes, le poudrier devient un accessoire nomade. Rempli d’une poudre de riz plus compacte et aseptisée, il comporte parfois miroir et rouge à lèvres dans de charmantes minaudières.
L’exposition retrace cette histoire de la féminité à travers l’étonnante collection de poudriers de Philippe Gayet, pulvipyxiphile passionné.

A retrouver au sein du parcours muséographique permanent – Grandes écuries.

Villard-Bonnot

L’exposition "Papier peint, tout un art !" consacrée à l’art des papiers peints prend tout son sens quand on connaît l’intérêt des Bergès pour le papier. Fils de papetier, lui-même industriel papetier, Aristide Bergès aime ce médium auquel il consacre sa vie d'industriel.

Sa maison - devenue le musée - conserve sur ses murs un ensemble tout à fait exceptionnel de papiers peints de la fin du XIXe siècle, issus des grandes manufactures françaises de cette période telles que Leroy, Grantil, la Société française de Papiers peints, mais aussi anglais comme en témoignent les papiers peints sanitaries présents. Trois ensembles de papiers peints Art nouveau se distinguent, arborant des motifs floraux très caractéristiques tels que la fleur de lotus et le pavot.

Grenoble

Dénonçant avec dérision la terrible réalité politique des années 1930, Marinus Jacob Kjelgaard, dit Marinus, fait du montage photographique son « arme » préférée. Journaliste et photographe danois travaillant à Paris au début du XXe siècle, il intègre le journal hebdomadaire Marianne en 1932. Pendant huit ans, à la manière des dadaïstes, il commente, moque et dénonce l’actualité géopolitique par le biais d’images truquées qui font régulièrement la Une du journal. Adolph Hitler, Benito Mussolini ou encore Édouard Daladier, président français du Conseil, et Joseph Goebbels, ministre de la propagande de l’Allemagne nazie, figurent parmi les personnalités mises en scène dans des photomontages d’une lucidité déroutante et d’un humour incisif.
Avec l’exposition Marinus, photomontages satiriques 1932-1940, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère propose de découvrir un témoignage historique et artistique inestimable qui dépeint de manière insolite la période agitée qui précède la Seconde Guerre mondiale.