RD526 - Vallée de La Lignarre
Actualités 

Aucune actualité pour le moment sur ce projet.

En savoir plus 

LE DÉPARTEMENT DE L’ISÈRE AMÉLIORE LES ROUTES DÉPARTEMENTALES ET LA SÉCURITÉ DES USAGERS

 

LE CONTEXTE ET LES OBJECTIFS        

Depuis le 4 juillet 2022, le Département de l’Isère lance d’importants travaux de remise en état et de sécurisation de la Route Départementale (RD) 526, axe stratégique de circulation entre l’Oisans et la Matheysine.

Cette opération s’inscrit dans un programme pluriannuel indispensable pour garantir à court et long terme, la sécurité des usagers mais aussi la pérennité de cet axe routier stratégique pour les déplacements des habitants et des acteurs économiques. Une concertation a été conduite ces derniers mois pour limiter au maximum l’impact de ces travaux nécessaires.
            

UN AXE ROUTIER DE LIAISON STRATÉGIQUE

Située au cœur de la vallée de la Lignarre, à une cinquantaine de kilomètres de l’agglomération Grenobloise, la RD 526 est un axe essentiel du territoire.  Elle est la voie la plus directe entre l’Oisans et la Matheysine.
            
Fréquentée quotidiennement par les habitants de la vallée, la route départementale concourt à l’attractivité économique et touristique du territoire favorisant l’activité agricole et l’essor d’un tourisme vert. Avec un trafic moyen journalier de 400 véhicules par jour (2018), dont près de 5% de poids lourds, la RD 526 est donc un axe essentiel pour la desserte du territoire.
            

DES TRAVAUX DE SÉCURISATION INDISPENSABLES SUR LA RD526

Cette route de montagne reliant l’Oisans à la Matheysine, sujette aux aléas géologiques et climatiques, a été fragilisée notamment par de récents et violents épisodes météorologiques.
 

Sur 10 km entre le Col d’Ornon et la vallée de la Romanche, 40 ouvrages d’art – ponts et murs de soutènement- entretenus régulièrement nécessitent toutefois des travaux de réparation. Certains devront être reconstruits, d’autres consolidés. Des travaux de protection contre les chutes de blocs rocheux seront également réalisés.
 

Ces travaux sont incontournables pour sécuriser cette route et garantir à long terme la pérennité de cet axe routier stratégique pour les déplacements des habitants et des acteurs économiques.
            

 

FOCUS SUR…. LES OUVRAGES D'ART
On appelle ouvrage d’art dans le domaine routier une construction de génie civil, autre qu'un bâtiment, qui permet d'assurer et/ou de protéger la continuité d'une voie de circulation. Il existe trois grands types d'ouvrages d'art routiers : les ponts, les ouvrages de soutènements et les tunnels.             

LES CARACTÉRISTIQUES

La planification des travaux par tronçon sur une dizaine d’années permettra :

  • de limiter les fermetures inopinées de la route notamment provoquées par des aléas liés aux risques naturels.
  • d'anticiper et de planifier au maximum les contraintes des habitants et l’activité économique.

Depuis un an, le Département travaille en lien avec les collectivités locales et un comité de représentants d’acteurs locaux afin de limiter les impacts sur les usagers et de coordonner au mieux les différentes interventions.   

          

LE CALENDRIER DU PROGRAMME PLURIANNUEL DE TRAVAUX

Le calendrier prévisionnel des travaux est élaboré en fonction du caractère d’urgence à sécuriser certains secteurs. Il intègre les différentes contraintes, notamment saisonnières (période d’affluence touristique, hiver…)

  •  2021 : diagnostic complet de l’état des ouvrages d’art et diagnostic complet du risque lié aux chutes de blocs
  • Juillet – Novembre 2022 : démarrage de la première campagne de travaux les plus urgents
  • D’ici 2024 : poursuite des travaux => reprise de 7 ouvrages
  • D’ici 2027 : poursuite des travaux => reprise de 17 ouvrages
  • D’ici 2032 : poursuite des travaux => reprise de 14 ouvrages    

 

ZOOM SUR LA PREMIÈRE CAMPAGNE DE TRAVAUX DU 4 JUILLET AU 1 NOVEMBRE 2022

Les opérations les plus urgentes de remise en état de 2 murs de soutènement situés entre le croisement de la RD 526 et la RD 221 et le lieu-dit Clot de Barme à Ornon ont débuté le 4 juillet et dureront jusqu’à 1er novembre 2022.

Après un mois de travaux, un retour d’expérience permet au Département d’adapter les modalités de circulation afin de limiter davantage les impacts sur la vie quotidienne des habitants :

  • Jusqu’au 4/09 et du 6/10 au 1/11 :  la circulation automobile sera alternée et la circulation interdite aux véhicules de plus de 3,5 tonnes
  • Nouveau du 5/09 au 5/10 : la route sera totalement fermée à la circulation automobile du lundi 8h au vendredi 17h30.

Les véhicules inférieurs à 3,5 tonnes seront donc autorisés à circuler le week-end, du vendredi à partir du 17h30 jusqu’au lundi matin 8h.

La circulation piétonne sera autorisée le lundi matin jusqu’à 8h, et du mardi au vendredi jusqu’à 7h30 ; et du lundi au jeudi à partir de 17h30.

La circulation des cycles sera totalement interdite.

 

Ces modalités sont susceptibles d’être adaptées en cas d’aléas de chantier.

 

Le Département sera soucieux d’informer les usagers le plus en amont possible et durant les différentes phases de ce grand chantier nécessaire à sécuriser et à pérenniser cet axe essentiel aux déplacements quotidiens. Les usagers peuvent retrouver l’information en temps réel sur www.itinisere.fr. Ils peuvent aussi s’informer sur www.isere.fr.

 

 

FOCUS SUR… LES CONTRAINTES D'UN CHANTIER EN MONTAGNE

L’organisation d’un chantier dans une zone de montagne nécessite la prise en compte de nombreux paramètres généralement présents dans tout type de chantier mais accentués par les falaises, les pentes, la hauteur et les risques naturels :

  • impossibilité d’intervenir en période hivernale,
  • mesures de sécurité accrues notamment vis-à-vis de la circulation et des chutes de blocs,
  • accessibilité et stationnement des camions,
  • emprise au sol et taille des ouvrages à réparer ou à reconstruire,
  • emprise nécessaire au travail des ouvriers et des machines,
  • influence de la proximité du trafic sur les ouvrages en cours de réalisation (poids, vibrations),
  • complexité des ouvrages : nombres de tâches à réaliser l’une après l’autre, temps de durcissement du béton, facilité d’accès en simultané,
  • conditions climatiques (températures et précipitations).       

 

Le coût des travaux

Le montant global des travaux s’élève à 6 290 000€, financés par le département de l’Isère.