Après vingt-cinq ans de présentation au Musée dauphinois et le constat d’un discours qui n’est plus en adéquation avec l’actualité, La Grande histoire du ski devait être réécrite.